^
inscriptions

Inscrivez-vous à la newsletter

E-mail :

Archives | Désabonnement

Le culte de Protestants en fête : temps fort et médiatique !

Gill Daudé – © FPF

Rencontre avec le pasteur Gill Daudé, coordinateur du groupe de préparation du culte de Protestants en fête

Qu’est-ce que qui vous a motivé dans cette mission ?
C’est d’abord le président de la Fédération qui m’a sollicité ! C’est ensuite la grâce de travailler avec des frères et sœurs représentant la diversité du protestantisme. C’est enfin le défi de vivre, dans cette diversité culturelle, géographique, spirituelle, un culte à Jésus-Christ ! Et ainsi manifester notre unité dans la diversité. Non pas pour le plaisir d’être unis (qui n’est pas à négliger !) mais pour un témoignage commun qui dise, en paroles, en actes et en prières : oui, Jésus-Christ nous conduit à une espérance plus forte que toutes nos crises et morosités !

Comment se déroulera, dans les grandes lignes, le culte ?
Ce sera plusieurs dizaines de milliers de personnes rassemblées pour célébrer l’Espérance du Christ. Les 15000 premiers inscrits seront  au Palais omnisports de Bercy, les suivants dans des lieux annexes aménagés. Nous vivrons cette célébration comme le récapitulatif de ces journées de Protestants en fête, un culte interactif, intergénérationnel, interculturel.  Dans l’esprit de la Charte de la Fédération protestante de France, nous vivrons un temps de louange, un temps d’écoute de la Parole (avec la prédication du pasteur Claude Baty, qui terminera son mandat de président de la FPF en septembre 2013), un temps de partage de la cène, un temps d’intercession et d’engagement.

Quels sens et orientations donner à ce temps de témoignage commun ?
C’est un temps (mais c’est vrai pour tout PEF !) où l’on peut dire que, plus nous nous tournons vers le Christ des évangiles, plus nous sommes emmenés au service des femmes et des hommes de notre temps ; plus nous allons à la source de l’Espérance (pour nous chrétiens, le Christ mort et ressuscité), plus nous sommes envoyés, engagés à porter notre part d’espérance dans notre monde comme auprès de chaque être humain. Dans le respect et la richesse de la diversité de l’humanité, comme nous apprenons à nous respecter (et même à grandir et nous enrichir)  dans notre diversité protestante. Pendant le culte, nous chercherons à vivre cela.

C’est aussi l’occasion d’une première pour les protestants sur une grande chaîne nationale…
Oui, grâce à la générosité œcuménique de nos frères et sœurs catholiques (qui avanceront exceptionnellement d’une heure l’horaire de la messe !), le culte sera en grande partie retransmis à la télévsion sur France 2, de 11h à 12h, pour ceux (minoritaire j’espère!) qui n’auront pas pu venir à Paris, et surtout pour les millions de zappeurs du dimanche matin. Nous vivrons donc ce culte sur la place publique médiatique, ce qui n’est pas sans exigences dans le fond et dans la forme : manager à la seconde près 15 000 personnes, 1000 choristes, un grand orchestre, une fanfare, des intervenants et des serviteurs… le tout dans une certaine cohérence, une certaine créativité, pour un culte qui aura commencé avant la prise TV et se poursuivra après avoir rendu l’antenne. Mais quelle privilège d’être ainsi en solidarité avec nos contemporains avec lesquels nous voulons partager l’Espérance !

Dès à présent toutes les chorales d’Eglises qui le souhaitent peuvent se préparer pour ce culte. Comment doivent-elles procéder ?
Le chant et la musique : ce sera une part non négligeable de la dynamique de ce culte ! Chacun le sait, les traditions protestantes valorisent toutes le chant comme expression privilégiée de la foi.  Notre directeur musical, John Featherstone, qui connaît bien cette diversité du patrimoine musical protestant, a donc du pain sur la planche ! Nous lui avons donné un défi impossible : nous voulons des bons vieux tubes protestants, communs à tous, mais aussi des créations enthousiasmantes !
Nous comptons donc sur 1000 choristes issus de nos communautés, groupes, chorales, de toute la France (et d’ailleurs aussi !).
- Si vous êtes chef de choeur, inscrivez dès maintenant votre chorale ;
- si vous aimez chanter, que vous fassiez ou non partie d’un groupe, inscrivez-vous aussi à titre personnel.
Vous recevrez alors des partitions dès septembre 2012 pour pouvoir les préparer.
Une grande répétition aura lieu le dimanche matin avant le culte. Le tout sera soutenu pas un noyau de 200 choristes parisiens, un orchestre, la fanfare de l’armée du Salut, les violons tsiganes bien sûr… Le protestantisme, c’est le chant communautaire ! Nous avons donc fait le choix exclusif de morceaux chantés par tous. Nous comptons donc sur tous : au final, un chœur d’au moins  30 000 chrétiens qui chantent l’Espérance !

Juillet 2012.

Les inscriptions à la chorale du culte sont closes depuis décembre 2012.

 

Please log in to vote

You need to log in to vote. If you already had an account, you may log in here

Alternatively, if you do not have an account yet you can create one here.